La rue Porte de Monteux retrouve la banane depuis quelques semaines ; après l’atelier du peintre Mylos, de la boutique Manoir Doll’s spécialisée en déco vintage, de l’Etoile espace de parfumerie et beauté, et avant l’ouverture de la galerie d’art restaurant « Le 72 », c’est un autre commerce amené à devenir un vrai lieu de rencontres qui vient d’ouvrir ses portes : Banana Records.

Cherchez un peu : banane, disques, disques vinyles, banane, Andy Warhol, vinyles, Velvet Underground… C’est un bout d’histoire du rock et quelques souvenirs que nous propose Marie Chassaing, elle-même musicienne, batteuse dans un groupe de rock pour tout vous dire. Sa boutique sent bon les bacs « grandes tailles » dans lesquels certains fouillaient fièvreusement il y a quelques décennies à la recherche du dernier Bowie, du mythique album blanc, ou du dernier pirate des Stones.

Mais, point de nostalgie que les moins de 30 ans pourraient ne pas connaître, c’est à l’aube d’une vraie renaissance que Marie Chassaing ouvre boutique : les ventes de CD s’effondrent (moins 65% en 15 ans), et le vinyle renaît à toute vitesse. Et entre les galettes d’occasion – voire collectors – et les nouveautés qui sortent sur des supports multiples, avec l’explosion du monde électro, ce sont des rayons bien remplis qui attendent les clients de Banana Records. Ne reste plus qu’à retrouver d’anciennes habitudes et s’en créer de nouvelles : fouiller, échanger, discuter, flâner, y boire un café pour que cette boutique comme toutes les autres de la rue Porte de Monteux redevienne plus qu’un commerce, un lieu de vie.

Suivre la page facebook de Banana Records