Daniel Bulliard, premier directeur du Futuroscope sera le premier directeur du Parc Spirou dont la première pierre a été posée hier sur le site de Beaulieu à Monteux. Ci-dessous le discours qu’il a prononcé devant les invités de ce moment solennel.

« Monsieur le Préfet, Monsieur le Sénateur, Monsieur le Député, Monsieur le Président du Conseil Régional, Mme la Vice-présidente du Conseil Régional, Monsieur le Président du Conseil Départemental, Monsieur le Maire de Monteux, Monsieur le Président de la Communauté de Communes des Sorgues du Comtat, Mmes et Messieurs les Maires et les élus, j’ai l’honneur et le privilège de présider la société du parc Spirou.

A nos actionnaires, Média Participations représentée par son Président Monsieur Vincent Montagne, à Gamapa dont le président M. Jacques de Massignac est présent, à la Sté Parexi représentée par M. Demonsang, … j’espère que je n’en ai pas oublié mais ça m’étonnerait pas, à nos actionnaires donc, je profite de ce moment pour leur témoigner ma grande reconnaissance de m’avoir confié la direction de ce projet. Je mesure la dimension de ce challenge que j’assumerai avec passion et détermination avec l’aide de nos collaborateurs, car ce projet est avant tout un projet d’équipe, un travail d’équipe, et nous avons avec nous les meilleurs parmi les professionnels des parcs pour nous accompagner dans cette aventure.

Pourquoi un Parc à thèmes ? Le secteur des parcs à thèmes est très porteur, c’est un des rares domaines de croissance. C’est une croissance soutenue de 4 à 5 % par an depuis quelques années. Un parc c’est un projet structurant et moteur pour une région, générateur d’emplois directs et indirects.

Pourquoi Spirou ? Le Président du Conseil Départemental nous en a parlé largement précédemment. Je ne vais pas être redondant mais avec une notoriété proche de 100 %, un thème intergénérationnel connu des enfants, des parents et des grands-parents, c’est un thème universel qui mêle aventures, culture et découvertes à travers tous les albums que les uns et les autres vous avez pu lire et relire et que je vous invite à reprendre dès maintenant. Spirou est notre thème générique, c’est un prétexte à la mise en scène des personnages tels que Fantasio, Seccotine, Gaston Lagaffe, Lucky Luke, le Marsupilami et bien d’autres.

Pourquoi Monteux ? Le site de Beaulieu est un emplacement exceptionnel. Situé à 5 mn d’un accès autoroutier, c’est la zone de chalandise de touristes la plus importante en Europe avec un positionnement stratégique pour les zones scolaires puisqu’au confluent de 3 zones. Ce qui nous donne un large temps d’attractions pour les scolaires. Le climat y est évidemment très favorable, je ne reviendrai pas dessus. Nous n’avons ici que 75 jours de pluie m’a-t-on dit alors que là d’où je viens c’est en moyenne 130 pour les autres parcs. Ce qui n’est pas tout à fait pareil et cela nous permet d’envisager une ouverture de 257 jours et plus probablement. Ici nous y avons trouvé des infrastructures existantes et un positionnement sur les loisirs. Nous avons trouvé aussi un professionnalisme et une efficacité remarquable de la part des personnels de la Communauté de Communes. Et je remercie tout particulièrement le Président Christian Gros et son dynamique Directeur Général qui nous donnent une aide précieuse. Mesdames et Messieurs, sur les base d’un marché résidentiel de 13 millions de personnes et de 55 millions de résidentiels touristes, nous avons retenu avec prudence un taux de pénétration de 0.7 % – ce qui est un taux extrêmement conservateur – nous avons voulu être vraiment très prudents. Ce qui nous amène à une prévision de fréquentation pour la première année de 500 000 visiteurs. Nous avons ensuite prévu un objectif d’un million dans les 5 à 7 ans qui viennent. Pour ma part, mon activité professionnelle se situe depuis 30 ans dans l’univers des parcs. Il y a 30 ans, presque jour pour jour, j’accompagnais le Président Monory dans la fondation du Futuroscope et son ouverture. Il m’en a confié la Présidence du Directoire pendant 14 ans, dans un contexte qui n’a rien à voir avec celui de Monteux : on est au milieu des champs de blé, il n’y a pas de sortie autoroutière, il n’y a pas de TGV. On fait 225 000 entrées la première année. Et 10 ans après, le Futuroscope fait 2 900 000 entrées. Les nuitées du département sont passées de 200 000 à 2 300 000. Autant vous dire que l’économie du département de la Vienne, que l’on connaissait peu, qu’on appelle communément le seuil du Poitou – un seuil on passe et on s’en va -, cette économie s’est vue transformée : l’activité touristique est devenue moteur.

Pourquoi je me suis engagé dans ce projet ? Pourquoi je suis persuadé de sa réussite ? Parce que tous les facteurs de succès sont ici réunis, contrairement à ce que je viens de vous dire pour le Futuroscope. L’emplacement est stratégique. L’investissement est maîtrisé et réaliste. En effet, un des gros problèmes des parcs et des projets qui n’aboutissent pas est qu’ils sont dans des surinvestissements et ne trouvent pas les financements en contrepartie. Enfin, l’effet booster des licences est primordial. Vous ne pouvez plus faire un parc aujourd’hui sans les licences sur des personnages, sans ce qui passionne les jeunes en particulier. Et je terminerai en vous parlant de la compétence de l’équipe de management qui est composée de professionnels de parcs de haut niveau et de la qualité et l’originalité des attractions qui ici sont toutes thématisées. C’est-à-dire que dès que vous aurez passé la porte de Parc Spirou, vous allez rentrer dans un univers thématisé, vous allez être immergés dans une ambiance, dans une atmosphère qui est celle de Spirou, des personnages et des aventures des albums.

Enfin, je soulignerai aussi le partenariat que nous avons avec les meilleurs constructeurs du monde : Zierer en Allemagne, toujours en Allemagne, Emotion et Kago. Ce sont de grands fabricants qui sont connus internationalement. Et pour l’Angleterre, nous avons Seamworks qui est le numéro un mondial des attractions numériques et fournisseur d’Universal, comme Zierer est le fournisseur de Disney. Nous avons des partenariats avec ces grands constructeurs et c’est un gage de réussite pour nous car nous aurons de la qualité, de la sécurité, de la longévité.

En compagnie de notre partenaire et constructeur, la société Néotravaux, représentée par Monsieur Philippe Gheysen, son Président, nous avons pris toutes les dispositions pour ouvrir ce Parc le 1er juin 2018. C’est un challenge mais toutes les dispositions sont prises et je peux vous dire qu’à l’heure d’aujourd’hui, nous sommes dans les clous : nous l’ouvrirons en juin 2018.

Pour terminer, je veux, et de manière solennelle, remercier le Président de la Région PACA, Monsieur Renaud Muselier, qui a manifesté très vite un vif intérêt pour ce projet de territoire, et nous a apporté un soutien décisif. Merci Monsieur le Président, merci Mesdames, Messieurs. »