A l’Afterwork organisé par l’association Carpensud et l’Université d’Avignon, plus de 300 chefs d’entreprises sont venus ce 9 juin échanger leurs cartes de visite autour d’un buffet. A la suite des discours institutionnels, en vraies stars, les chevaux du Cirque National Alexis Gruss se sont donnés en spectacle au milieu d’un cercle rouge de 13 mètres de diamètre.

Avignon est l’une des plus anciennes Universités de France, elle en possède probablement l’un des plus beaux cadres. Ce soir-là, les vieilles pierres de ce lieu de savoir et de connaissance ont abrité bien plus qu’un artiste.

Apprendre et construire : faut-il croire au hasard ? Monsieur Alexis Gruss est le descendant d’un modeste tailleur de pierre, tombé amoureux d’une belle écuyère. Il l’épousera et à travers elle, le cirque et les chevaux. Son émotion est palpable quand il évoque son aïeul et le parcours de ses ancêtres qui ont créé et perpétué cette dynastie de saltimbanques.

Lorsqu’il prend le micro pour nous raconter ses belles histoires en ouverture et en clôture des exhibitions équestres, le monde de l’entreprise se tait et prend une leçon. Une leçon de vie. La famille qu’il porte au cœur, le travail indispensable pour réussir à dominer ces 13 mètres qui rythment sa vie depuis toujours, la différence entre l’éducation et le dressage, l’importance des rencontres humaines, l’esprit d’équipe et la confiance qui permet de se reposer sur l’autre quelles que soient ses différences : tout y passe. Des notions qui parlent si naturellement aux entrepreneurs. Comme la symbolique de ces 40 m3 de terre qui suivent le Cirque tout au long de la saison des spectacles : « Sur cette terre, on peut tout faire pousser » lance plein de sous-entendus le patriarche de la famille Gruss.

Et quand son fils Firmin grimpe sur son échelle, toujours plus haut, en adaptant à chaque instant ses gestes pour garder son équilibre, ne doit-on pas y voir un clin d’œil au monde de l’entreprise ?

Quelques semaines auparavant, les Equestriades d’Orange avaient déjà mis en lumière l’osmose étonnante – bâtie en quelques jours seulement – entre les artistes du cirque et les militaires de la Garde Républicaine.

« Tout ce que vous avez vu ici n’est que le résultat du travail » a dit Monsieur Alexis Gruss. Celui de six générations. Terre, travail, formation, organisation, croissance : des mots à faire rêver et à inspirer les entrepreneurs.

A relire sur Jour8.com : La Passion selon Monsieur Alexis Gruss, sur les Equestriades d’Orange