C’est, sans nul doute, le peintre contemporain le plus célèbre vivant dans le Vaucluse. Le grand collectionneur d’art Pierre Levy, patron du fabricant de textile Devanlay (Lacoste) faisait partie, jusqu’à sa mort en 2002, de ses fidèles acheteurs. Dragan Dragic est arrivé dans le Ventoux à cheval, et il est tombé en amour pour ce géant de pierre et de forêt. Il le peint de manière quasi-monomaniaque, en presque noir et blanc, dans de grands traits de couteau. La Ville de Carpentras l’accueillera pour une grande exposition, du 14 février au 24 mars 2018, à la Chapelle du Collège. A cette occasion, Jour8 est allé rencontré cet artiste, dont la sincérité n’a d’égale que l’exigence, dans son atelier, avec la complicité de Jacques Galas, fondateur des Carnets du Ventoux, qui a écrit plusieurs ouvrages sur le peintre. En quelques épisodes, découvrez l’histoire peu banale de cet homme, qui a fait de sa peinture l’esprit de la liberté.