« Mense sana in corpore sano », un esprit sain dans un corps sain, l’idéal selon le poète latin Juvénal. Cela ferait certainement beaucoup rire Dragan Dragic : mais à sa manière, il répond à cette fulgurance poétique. Capable du sensible et de la nuance, au travers de son travail pictural, il est aussi un homme du corps, de la robustesse, du sens de l’effort et du dépassement de soi. Ici, il évoque son amour pour le football, et sa presque carrière en CFA.