Envie d’Entreprendre, Saison 4, épisode 5.

L’EDITO

Je suis sûr que vous connaissez toutes et tous Nathalie Candalot. Et bien moi non plus je ne connaissais pas son nom avant que je prépare cette émission. Nous devrions pourtant… Nathalie Candalot a débuté sa carrière dans des grands groupes d’agroalimentaire et d’impression. Elle est aujourd’hui la patronne de la holding Agiliteam, née de la reprise de l’entreprise ADB implantée près de Tarbes, spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques de précision pour l’aéronautique et le médical et du rachat des sociétés Lubat et Précitech.
Et bien figurez-vous que Nathalie Candalot a décroché, à Cancun, le trophée mondial de la femme entrepreneur de l’année 2016 dans une catégorie industrie et innovation qu’on croit réservée aux hommes.

Mais c’est vrai que dans la presse ces dernières semaines, on a probablement beaucoup trop parlé d’une femme qui aurait travaillé beaucoup trop discrètement pour beaucoup trop cher. Il y a pourtant beaucoup d’autres femmes, qui ne comptent pas leurs heures, sur leur lieu de travail, et avant et après dans leur foyer.
En France, les lois se sont multipliées depuis 1945 pour donner plus de droits aux femmes, du droit de vote à l’autorisation d’ouvrir un compte bancaire et même, j’avoue je l’ai découvert, de travailler sans demander l’autorisation de leurs maris.

Mais vous ne pensez pas vous que devoir légiférer sur les droits et les places accordés aux femmes démontre un véritable problème de société ? Cela signifie donc que les évolutions, si minimes soient elles, ne sont pas naturelles. Les hommes continuent à se voir attribuer plus de responsabilité. Il sont 3 fois plus nombreux à être cadres dirigeants. Et sur les entreprises du CAC40, seulement 3 sont dirigées à ce jour par une femme.

Alors, tout n’est pas blanc ou noir. Il y a quand même des frémissements positifs : le nombre de femmes chef d’entreprises augmente. Peut-être qu’enfin la lente mutation des mentalités commence à donner quelques fruits ? Nous leur donnons la parole dans cette émission : elles sont consultante, architecte, éditrice, opticienne, graphiste, industrielle, concierge, expert-comptable. Toutes des chefs d’entreprise du Comtat, mais aussi mères de familles, impliquées dans des associations, fières de ce qu’elles créent, développent et offrent chaque jour sur le territoire.

Pour terminer mon edito, et nous faire réfléchir, je vous propose une citation de Stendhal qui je vous le rappelle a vécu dans la première moitié du XIXème siècle : prenez un stylo et notez … « l’admission des femmes à l’égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain ».

Et comme aurait dit ma prof de philo, vous avez quatre heures….

Jean Marc Behm

LE PODCAST DE L’EMISSION

Pour réécouter l’émission spéciale « L’entreprise au féminin »