Le 6 avril 2017, Camille Senoble, le président et Marie Gallardo, la directrice du Comité de bassin d’emploi (CBE) Ventoux, tenaient une conférence de presse. A cette occasion, ils annonçaient qu’au bord du dépôt de bilan, ils avaient obtenu grâce à Julien Aubert, député de la 5e circonscription de Vaucluse, une aide exceptionnelle du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, à la condition qu’ils forment un GSE (Groupement socio-économique) avec les deux autres CBE de Vaucluse. Cet été, on apprenait le départ de Marie Gallardo, tandis que Julie Chaverou, jusque-là en charge de l’accompagnement à la création d’entreprise, devenait directrice à sa place. Et ce mardi 17 avril 2018, c’est donc elle qui se tenait au côté de Camille Senoble, toujours président, pour annoncer cette fois la liquidation judiciaire définitive du CBE.

Car, si le GSE a bel et bien été créé, en vue de la fusion des 3 CBE en un seul, ce sont les intentions de la
Région qui semblent avoir changé, comme l’a affirmé Camille Senoble. « Avec une brutalité incroyable, la Région est passée d’un soutien actif à notre projet a une absence de soutien, décidant soudainement que les subventions qui nous étaient jusque-là allouées devaient désormais passer par un appel à projet, et donc à une mise en concurrence ».
Si les autres partenaires financiers du CBE Ventoux, et notamment les communautés de communes et d’agglomérations, sont restés fidèles à leurs engagements, les 300 000€ attendus de la Région – qui n’a toujours pas payé certaines subventions accordées en 2017 – a donc eu raison de cette structure de 5 salariés née en 1991.

un article de l'Echo du Mardi