Xavier Beulin, président de la FNSEA, est venu lundi 30 janvier visiter l’exploitation agricole de Jean-François Cartoux, producteur de salades installé dans la ceinture verte d’Avignon, en compagnie d’André Bernard, président de la Chambre d’Agriculture de Vaucluse, de Brigitte Amourdedieu (FDSEA Vaucluse) et de Jean-Paul Conte, président de la FRSEA PACA. Le président du principal syndicat agricole français, qui garde le lien avec ses adhérents grâce à ces visites d’exploitation, a expliqué que l’agriculture française avait « besoin d’oxygène » : « il faut desserrer les contraintes sur notre économie ». Tout en pondérant ce propos libéral immédiatement, en affirmant : « mais notre agriculture ne peut pas vivre sans réglementation ».

Le président de la FNSEA a également voulu rappeler un fait : « Notre agriculture n’a pas perdu d’emplois depuis les années 70 : simplement les métiers ont énormément changé ». Xavier Beulin a de plus qualifié le développement du bio et la modification de l’usage des produits phytosanitaires « d’évolutions inéluctables », tout en plaidant pour que l’on donne à l’agriculture française suffisamment de temps pour s’adapter à ces évolutions.