Après 14 ans d’existence, l’association créée par Jean Trilles vient de voter sa dissolution. 23000 euros de subventions supprimées par le Département et la Région, un effondrement du nombre d’adhérents, passés de 2700 à moins d’un milliers, telles sont les causes évoquées par l’actuelle présidente, Sonia Strapelias. Sans compter, également, un procès aux prud’hommes et une dette d’URSSAF de 6000 euros.

La présidente a également reconnu que son récent engagement politique, au sein de LREM – le député Jean-François Césarini était d’ailleurs amicalement présent lors de cette dernière AG – avait pu être mal compris par un certain nombre d’associations locales et d’adhérents. Parallèlement, l’émergence récente de la Fédération des commerçants de Vaucluse a sans doute joué dans ce désamour entre l’UCAV et ceux et celles qu’elle voulait représenter.

L’UCAV avait pourtant su remporter quelques retentissantes victoires auprès de la Commission nationale d’aménagement commercial, contre le projet d’agrandissement d’Auchan Le Pontet, et contre la création de la ZAC des Croisières à Carpentras, en 2013. Et surtout, elle avait été une force d’appoint non négligable afin de permettre à Bernard Vergier de constituer une majorité au sein de l’actuelle Chabre de commerce et d’Industrie.